Extra amour

par : Félix

Extra amour, oui oui.

Tout devient meilleur lorsque l’on ajoute de l’amour. Ce n’est aucunement prouvé scientifiquement, ce n’est pas calculable, mais ça se ressent.

Que ce soit lorsque l’on cuisine, que l’on prépare une soirée, que l’on discute, ou que l’on passe du temps avec soi-même. C’est indispensable d’en mettre dans tout ce que l’on entreprend. Plus on met d’amour dans ce que l’on fait, plus cette chose devient précieuse et prend de la valeur. Plus on est fier.

Depuis que je vis dans ma caravan, j’apprécie les petits détails de la vie. Lorsque j’ai acheté ma maison sur roues, j’y ai mis énormément de temps, d’argent et surtout d’amour. Aujourd’hui, elle est loin d’être parfaite. Un fin renard pourrait y voir une multitude de défauts. Sauf que je l’aime. Car c’est la mienne, et que j’y ai mis énergie et temps.

Ça m’a aussi permis de me rendre compte de la quantité de choses inutiles que nous accumulons. À quel point l’on dépense de l’argent durement gagné pour des objets totalement inutiles. Nous avons encore plus d’amour pour les objets que nous avons choisi intelligemment, à cause de leur utilité, leur efficacité et leur unicité.

Il y a différents types d’amour, et on l’associe souvent au concept de relation amoureuse. Je peux vous dire que je suis en amour avec pas mal de chose. Je suis en amour avec mes amis, avec les couchers de soleil, avec ma voiture, avec un voyage, avec certains groupes de musique, avec le déjeuner collectif de la semaine passée, avec des objectifs, avec ma famille, avec le chant des oiseaux le matin, avec mes chats, avec les déguisements, avec une série télé, avec les appels sans avertissement d’amis de longue date, avec les nouvelles rencontres, etc.

Lorsque l’on est en amour, le bonheur n’est jamais bien loin. C’est presque indissociable. C’est aussi un concept que l’on peut inverser. Ce que nous aimons est ce qui nous rend heureux. Lorsque l’on est de bonne humeur, on tombe plus souvent en amour. Lorsque les gens autour de nous sont heureux, on tombe aussi plus souvent en amour.

Et la fameuse question, que faire pour nous rendre heureux, et rendre les autres heureux? Il n’est pas nécessaire de faire de grandes déclarations d’amour envers la vie ou les autres pour apporter le bonheur autour de soi.

Il faut tout simplement : dire merci, saluer les signaleurs routiers, sourire, être curieux, s’informer, ne pas juger les autres, arrêter de chialer sur la météo ou sur le système de santé, essayer de faire sourire encore plus les gens qui viennent de nous faire sourire, mettre ses pieds dans le sable, arrêter de potiner, contempler la nature, fermer son cellulaire, tenir la porte ouverte aux étrangers, ne pas s’impatienter, etc.

Il y a une règle non écrite qui me fascine. En randonnée, à la course, à moto, les gens se saluent. Les gens sont heureux, et entrent en courte communication, le temps de partager un moment plaisant et commun. Pourquoi ne pas le faire, partout, tout le temps?

Il faut aussi s’exercer à identifier les petits moments qui nous rendent heureux. Le plus important est de comprendre ces moments, et de les apprécier, aussi banals qu’ils soient. Un site, http://1000awesomethings.com/the-top-1000/ , en as répertorié 1000. Que ce soit ce lever de la voiture après un long trajet, observer une étoile filante, un ménage après-party en groupe, ou donner un «high five» à un enfant, pleins de choses sont merveilleuses, et méritent d’être contemplé. Ce sont ces petits gestes qui rendent la vie merveilleuse.

De plus en plus, je prends des photos. Mais pas n’importe quelle. Je ferme les yeux, et absorbe le moment. J’entends ensuite : Félix, que fais-tu? Et ma réponse : je prends une photo.

Alors la clé pour l’extra dose d’amour, c’est d’identifier, de partager et de dire je t’aime le plus souvent possible.

Et aux dernières nouvelles, l’extra amour est inclus dans le prix de pas mal tout.

Leave a comment

113 views
Share via
Copy link
Powered by Social Snap